La Bulgarie, un pays aux nombreux visages

Que dire sur le Bulgarie si ce n’est que ce pays nous a marqué de par les multiples visages qu’il peut revêtir.

Passée la frontière le contraste avec les paisibles petits villages de Serbie est plus que saisissant. Nous atterrissons dans un décor désolé et traversons de nombreuses anciennes villes industrielles où chômage et pauvreté semblent omniprésents. Il faut avouer que c’était la première fois que nous nous sentions aussi peu à l’aise et nous avons cherché à éviter tant que possible de nous attarder tant notre impuissance devant ce spectacle nous incommodait.

Lire la suite

Une Serbie cyclo-friendly

Ce n’était pas tellement une surprise car Daniel et Vesela de Linz nous en avait déjà longuement chanté les louanges mais quand même, les Serbes sont particulièrement sympas à l’égard des cyclistes!  L’accueil commence dès la frontière avec un panneau à l’attention des cyclo-touristes et continuent au gré des flèches tout au long de notre séjour. On se sent comme en Allemagne, la sympathie des locaux en prime.

 

 

Lire la suite

Au bon endroit, au bon moment

Après avoir quitté Budapest, le point culminant de notre passage en Hongrie fut sans aucun doute la rencontre avec Robert, sur la place de Baja, peu avant la frontière que nous nous apprêtions à franchir. N’essayant de ne jamais refuser ni toit, ni nourriture, c’était l’occasion rêvée de passer une dernière nuit en Hongrie.

Nous ne reviendrons pas trop en détails sur nos difficultés à sortir de la capitale (nous aurions décidément dû acheter ce livre-carte sur l’eurovélo 6), les conseils d’Arpi nous ont permis de sortir de cette mauvaise passe; en regardant sur le site http://www.gpsies.com/ on a fini par retomber sur nos pattes.

DSC02867

Nous arrivons donc chez Robert où, l’accueil fut loin au-delà de nos attentes les plus folles. De la bière pour épancher la soif après la longue journée chaleureuse, aux alcools et confitures concoctés avec les fruits du jardin, nous en avons jusqu’à satiété !

Robert nous régala autant les oreilles que les papilles, nous apprîmes qu’il avait également beaucoup baroudé en Europe pendant sa jeunesse et que, pour un hongrois, ce n’aurait pas été possible sans l’hospitalité de nombreuses personnes qu’il a rencontré sur la route (pour le côté occidental du moins). Il nous partagea également sa passion du jazz, et celle, cerise sur le gâteau, de la photo. Nous avons donc eu droit à un shooting pro en prime, l’aisance des modèles n’est pas encore au rendez-vous mais on y travaille!

Lire la suite

La Hongrie, le début d’un sentiment de dépaysement!

Arrivés en Hongrie on commence à se sentir loin de chez soi. Fini les grandes villes, nous voici perdus en plein milieu de la campagne et la communication ne s’avère pas un chose aisée.

L’eurovélo semble, lui aussi, un peu perdu et il n’est pas rare qu’il disparaisse sans crier guère pour réapparaître quelques kilomètres plus loin.

Néanmoins on reste chanceux, la solidarité entre cycliste est bien sans frontières, et un autre adepte du vélocipède nous montre la voie pour sortir d’une grosse ville plutôt hostile aux usagers faibles.

DSC02791

Les indications sont parfois un peu lacunaires…

Lire la suite

Un bref passage en Slovaquie!

Nous sommes actuellement à Sofia, après de magnifiques journées passées à traverser les montagnes bulgares, mais ça on y viendra très prochainement! Nous avons donc maintenant quelques jours devant nous, l’occasion de reprendre chronologiquement notre traversée de l’Europe de l’Est.

Après Viennes, nous avons donc continué à longer le Danube pour arriver après 80 kilomètres à Bratislava. Il est assez surprenant de voir en quoi cette distance, pourtant insignifiante, nous fait passer du tout au tout. Après la grande et impériale Viennes, on découvre Bratislava, une capitale à taille humaine, autant dire que le contraste est saisissant.

Sur les conseils d’une amie de Noemi, nous nous rendons à une table de discussions (événements où chaque table est dédiée à une langue, pour inviter les personnes désireuses de pratiquer de se retrouver dans un cadre sympathique) pour trouver quelqu’un susceptible de pouvoir nous héberger. Nous découvrons donc avec plaisir qu’on est dans l’un des endroits alternatifs du centre slovaque. Il s’agit d’un ancien hangar industriel qui héberge maintenant de nombreuses activités socio-culturelles : cirque, danse, peinture, skatepark, tables de discussions et bien d’autres cohabitent dans cet espace chaleureux.

Notre culot fut récompensé et nous avons eu la chance de tombé sur un habitué de CouchSurfing qui nous accueilla pour la nuit.

Le lendemain nous avons eu l’occasion de flâner dans le centre et de nous imprégner un peu de l’atmosphère de cette petite capitale paisible, même si rouler à vélo n’est pas toujours tâche aisée. (Finies les belles pistes cyclables allemandes et autrichiennes, en périphérie c’est la jungle et mieux vaut ne pas être sur le chemin d’un trolleybuys…)

 

Par la suite nous décidons, un peu la mort dans l’âme (radins que nous sommes), de payer une nuit dans une auberge de jeunesse pour avoir un point de chute après un aperçu de la vie nocturne de Bratislava. Nous avons la chance de croiser un groupe de jeunes slovaques qui nous emmènent dans un endroit des plus incongrus, un ancien abri atomique au coeur de la colline réinvesti en boîte de nuit.

Le lendemain le réveil est un peu plus délicat, les chambres doivent être vidées pour 10h mais ça a le mérité de nous permettre de profiter d’une journée magnifique en direction de la Hongrie.

Un passage plutôt bref en Slovaquie donc, et peu représentatif du pays car nous en avons vu que la capitale mais nous avons eu l’occasion d’en apprendre énormément de la bouche de ceux qui y vivent!

Des nouvelles en bref de Serbie!

Dur de reprendre le fil des nouvelles depuis la dernière fois que nous avons pris le temps de nous arrêter pour écrire. Nous n’avons pas l’opportunité de le faire aujourd’hui, mais on reprendra le récit de nos aventures dans l’ordre chronologique très prochainement!

En tout cas, tout va toujours pour le mieux et le soleil brille depuis maintenant plus d’une semaine!

Nous avons suivi le cours du Danube, ce qui nous a amené à traverser trois autres capitales, Bratislava, Budapest et Belgrade. Nous avons eu une variété de paysages incroyables tout au long de notre route, des plates et paisibles campagnes aux chemins escarpés montagneux. Les rencontres sont toujours aussi réjouissantes, on a eu la chance de passer trois jours chez un couple ayant fait le tour du monde à Budapest. On a eu également la chance de croiser Robert, qui nous a invités spontanément à venir passer une agréable soirée chez lui.

Jusqu’à présent la Serbie est le pays qui nous a le plus charmé, tant les personnes qu’on y croise sont chaleureuses, les routes bien indiquées (la plupart du temps) et les paysages totalement époustouflants.

C’est aussi en Serbie que nous avons croisé Léo, un  jeune cyclotouriste allemand de Francfort, qui est devenu notre premier compagnon de route pour trois incroyables journées pleines de rebondissements. (un détour mémorable dans les montagnes serbes, un réveil à la serbe, une plage privée pour une nuit au bord du Danube, …)

Enfin, on reviendra en détails sur toutes ces aventures très prochainement, voici quelques photos en attendant!